Johancolin: Type061.

May 25, 2010

Album bien mystérieux fait de murs denses de quasi silences. Crépitements et souffles sont semblables à des matières premières compactées en un monolithe à la fois dense et invisible. Le silence est presque palpable. Tintements, drones profonds et fields recordings forment une masse cotonneuse qui se meut en un lent et double mouvement d’implosion et d’explosion. Espace et temps se trouvent abolis et seul le souvenir des choses subsiste parvenant à peine à percer le voile épais de la mémoire. La réalité se dilate et se mue en une expérience d’ éternité. Baigner dans cette brume sonore et fantomatique est comme expérimenter le vide et l’absolu.

Cette expérience quasi métaphysique est saisissante surtout à fort volume. La pièce dans laquelle se trouve l’auditeur semble s’emplir des sons et devenir partie intégrante de la musique. On a des sentiments contradictoires d’être à la fois enterré sous une chape de plomb et de dériver dans un éther infini.

Your Eyes The Stars and Your Hands The Sea est un album splendide toujours en équilibre, à la limite du presque rien. Il rend l’inaudible audible et brouille l’échelle entre l’infiniment grand et l’infiniment petit. En écoute ci-dessous.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: